26.10.2022 Human Ressources International Recruiters Social Media Talents Trends

Burger King : le nouvel exemple à suivre pour vos campagnes de recrutement ?

Writer Laura Campan

Le phénomène du Big Quit et la pénurie de talents ne sont plus une réalité nord-américaine mais ont fini par gagner le continent européen… Et si Burger King avait la solution ? Le roi du burger signe un coup de génie.

Si le Luxembourg a longtemps joué la carte des salaires élevés et des infrastructures de qualité pour attirer les talents du monde entier, il semblerait que le château de cartes soit sur le point de s’effondrer… Après avoir laissé une Amérique aux abois, le phénomène du Big Quit s’est invité en Europe et a inquiété de nombreux services RH – notamment dans le secteur de la restauration. 

Mais comment pallier cette pénurie de talents ?

Le géant américain Burger King a souvent dû essuyer les critiques de ses clients sur Google : temps d’attente trop longs, menus livrés froids, propreté des locaux à désirer… Mais au lieu de s’embourber dans un bad buzz, Burger King et son agence Buzzman ont eu la brillante idée de répondre aux critiques avec humour et ainsi mettre en avant leur besoin (criant) de personnel :

Avec 3 000 postes à pourvoir, Burger King devait ratisser large. Mais à défaut d’avoir le même budget que ses concurrents (McDonald’s pour ne pas les citer), comment garantir le succès de sa campagne de recrutement ? A l’aune des réseaux sociaux et de leur 4,74 milliards d’utilisateurs dans le monde, la réponse était toute trouvée. 

Selon une étude récemment menée par l’agence We Are Social et Hootsuite, nous passons en moyenne 2h30 par jour sur les réseaux sociaux – un formidable terrain de jeu dont les publicitaires et les services RH auraient tort de se priver. Mais comment attiser la curiosité et retenir une attention de plus en plus morcelée, à coups de notifications et de pop-ups en tout genre ? Fini les contenus clinquants et les fausses promesses qui ont fait les beaux jours de la publicité dans les années 90, l’heure est à la transparence.

Burger King a décidé d’assumer au grand jour les problèmes de gestion relevés par ses clients et de prendre le contrepied de leur agacement, avec humour. Résultat : une campagne décalée, pleine d’autodérision et au service de leurs besoins de recrutement. 

Un joli tour de force pour le roi du burger, qui montre bien comment transformer un bad buzz en campagne de recrutement réussie. 

Credits: Burger King