25.05.2022 Human Ressources Farvest decrypt Luxembourg

Congé parental : une pétition pour un meilleur équilibre

congé parental luxembourg

Le 19 mai dernier, la ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen, et le ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, Georges Engel, ont proposé deux nouveaux projets de loi pour un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Cependant, une pétition a été lancée quelques jours plus tard afin que le congé parental soit réétudié. 

Les ministres ont présenté leur volonté à ce que le congé paternité, qui concerne également les indépendants, soit pris après la naissance ou l’adoption de l’enfant. Ce dernier a d’ailleurs été allongé à 10 jours en 2018. Ce droit s’étend aux couples de même sexe mariés, pour des raisons juridiques. De plus, le communiqué du gouvernement précise que, si le projet est adopté, l’État luxembourgeois prendra les coûts pour 8 jours de congé paternité, pour les personnes concernées.

Le second volet du projet de loi vise à ce que les parents et les aidants aient un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Ainsi, deux nouveaux congés extraordinaires sont avancés. D’une part, le premier propose un jour de congé extraordinaire, sur une période de 12 mois, en cas de maladie ou d’accident d’un proche.

D’autre part, l’autre propose un congé extraordinaire, d’une durée maximale de 5 jours sur une période de 12 mois, dans le cas où un membre de la famille nécessite la présence immédiate du salarié. Dans les deux cas, les raisons doivent être justifiées par un avis médical.

Malgré ces propositions, des insatisfactions subsistent concernant le congé parental. Cela a donc motivé la mise en place d’une pétition qui demande l’allongement du congé parental de 6 à 9 mois. “Dans un contexte où de nombreux parents ont du mal à concilier travail et famille avec un enfant en bas âge, la prolongation du congé parental serait non seulement un grand soulagement pour eux, mais aussi un enrichissement pour les enfants”, peut-on lire dans l’objet de la pétition.

De plus, la pétition mentionne que le congé parental est d’une durée de 16 mois en Suède tandis qu’il peut s’étendre jusqu’à 3 ans en Allemagne. Ainsi, cela souligne que le Luxembourg doit faire un effort supplémentaire pour s’aligner avec les besoins des parents lors de la naissance pour qu’ils puissent être suffisamment présents auprès de leur nouveau-né.

Pour être étudiée à la Chambre par les députés, la pétition doit atteindre 4 500 signatures avant le 30 juin. Pour le moment, elle a atteint 50% de son objectif, avec 2 230 signatures enregistrées.