18.05.2022 Human Ressources Farvest decrypt Sustainability

Économie durable : transition vers des emplois verts

transition emplois verts

Alors que les effets du changement climatique commencent à se faire sentir, comment les entreprises peuvent-elles se tourner vers une économie équitable et durable, et créer des emplois verts ? L’Organisation Internationale du Travail (OIT) assure qu’aucun avenir ne peut être construit sans révision de la nature du travail. 

Selon les dernières études de l’OIT, les employés et employeurs sont les parties prenantes principales en ce qui concerne la transition vers des emplois et entreprises durables. Par exemple, l’application de l’Accord de Paris – qui vise à “renforcer la riposte mondiale à la menace des changements climatiques” – viendrait conforter cette transition.Grâce à l’établissement d’une économie verte, de nouvelles opportunités seraient disponibles sur le marché de l’emploi. Ainsi, le secteur de l’énergie serait en mesure de créer 18 millions d’emplois en se tournant vers des solutions durables; tout comme 6 millions d’emplois pourraient être créés via le développement de l’économie circulaire.

Malgré la disparition de certains emplois – notamment dans le secteur pétrolier -, la création d’emplois verts s’avère indispensable pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Comme indiqué par l’OIT, les emplois verts participent “à la préservation et la restauration de l’environnement, soit dans les secteurs traditionnels tels que l’industrie manufacturière et construction, ou dans de nouveaux secteurs verts et émergents comme les énergies renouvelables et efficacité énergétique”.

L’Union Européenne œuvre également pour promouvoir les emplois de demain, à travers le pacte pour le climat. Ce dernier promeut le développement des emplois verts, la reconversion des travailleurs, ainsi que l’anticipation des changements sur les lieux de travail de demain. Les entreprises et organisations peuvent s’appuyer sur ce pacte afin de mettre en place les bonnes pratiques. Cela peut notamment passer par l’adoption d’une politique Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). Les ressources humaines peuvent particulièrement s’impliquer dans le concept RSE de leur entreprise, à travers la révision de leur stratégie de recrutement ou la gestion de leur service.

La transition ne pourra avoir lieu sans la redéfinition des compétences professionnelles, et sans politiques environnementales durables. Le dialogue social entre les parties prenantes est essentiel pour instaurer de telles politiques.