22.06.2022 Human Ressources International

Georges Engel salue l'adoption de la directive sur les salaires minimaux adéquats lors du Conseil EPSCO au Luxembourg

Salaires, directive

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, Georges Engel, a participé aujourd’hui au Conseil EPSCO à Luxembourg.

À travers l’adoption de la directive sur les salaires minimaux adéquats “l’Europe a démontré son efficacité et sa dimension sociale” a déclaré le ministre Georges Engel lors du Conseil des ministres du Travail et des Affaires sociales de l’Union européenne. Le ministre a souligné qu’être parvenu à un accord final un an après le sommet social de Porto est un signal fort pour assurer une convergence sociale ascendante entre les États membres. Il a également rappelé l’importance de l’adoption de cette directive à une époque “où de nombreux ménages s’inquiètent de réussir à joindre les deux bouts”. À travers la mise en œuvre d’un des piliers du socle européen des droits sociaux, l’Union européenne “a tenu sa promesse à savoir de fixer de nouvelles règles régissant les salaires minimaux qui protègeront la dignité du travail et garantiront de meilleures incitations pour travailler” a conclut le ministre sur ce point.

Lors dudit Conseil, la présidence française a communiqué des informations sur l’état d’avancement des travaux concernant le projet de directive relatif à l’amélioration des conditions de travail dans le cadre du travail via une plateforme. À cette occasion le ministre a souligné l’importance de la détermination correcte du statut d’emploi de ces travailleurs.

Les ministres européens de l’Emploi et des Affaires sociales ont également tenu un débat d’orientation sur le Semestre européen et approuvé les aspects relatifs à l’emploi et aux politiques sociales des recommandations intégrées par pays, qui constituent un ensemble d’orientations destinées aux États membres sur les politiques macroéconomiques, budgétaires, sociales et de l’emploi. Le ministre a apporté le soutien du Luxembourg à la proposition belgo-espagnole sur la procédure concernant les déséquilibres sociaux. Un an après le Sommet social de Porto, les ministres ont également procédé à un échange de vues sur les objectifs prévus dans le plan d’action sur le socle européen des droits sociaux. Lors de son intervention, le ministre a rappelé l’ambition particulière du Luxembourg en matière d’emploi, de formation et de pauvreté.

Par ailleurs le Conseil a procédé à l’adoption de deux recommandations dont une relative aux comptes de formation individuels et l’autre relative à la transition équitable vers la neutralité climatique.

Source: Communiqué par le ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire