28.03.2023 IT FarvestDecrypt Intel Tech

Intel annonce le décès de son co-fondateur, Gordon Moore

Writer Samira Joineau
gordon moore intel corporation
© Intel Corporation

Vendredi dernier, Intel Corporation et la Fondation Gordon & Betty Moore ont annoncé le décès de Gordon Earle Moore, âgé de 94 ans, auteur de la loi du même nom et co-fondateur de l’entreprise Intel. Une nouvelle qui a peiné le monde de la tech.

De nombreux représentants du monde de la tech ont partagé leurs condoléances à travers des messages inspirants et remplis d’admiration suite à la disparition de Gordon Earle Moore, non sans nostalgie, à commencer par le PDG d’Intel, Pat Gelsinger : 

“Gordon Moore […] a grandement contribué à révéler la puissance des transistors et a inspiré des technologues et des entrepreneurs à travers les décennies. Chez Intel, la loi de Moore nous inspire toujours et nous comptons bien la poursuivre jusqu’à ce que le tableau périodique soit épuisé. La vision de Gordon demeure notre ligne directrice alors que nous exploitons le pouvoir de la technologie pour améliorer la vie de chaque personne sur terre”

Gordon Moore et sa loi ont inspiré des générations d’étudiants, d’ingénieurs, et de leaders du secteur de la tech, et au-delà. Dès 1965, il avait en effet affirmé que le nombre de transistors par circuit de même taille allait doubler, chaque année, à des prix constants. En 1975, il ajuste sa loi en précisant que le nombre de transistors utilisés doublerait en fait tous les 18 mois. Il déduit de cette analyse que, inévitablement, la puissance des ordinateurs allait croître de manière exponentielle, et ce pendant des années. 

Ce constat s’est presque toujours vérifié jusqu’à la fin de la dernière décennie et alimente désormais plusieurs débats sur l’exactitude de cette loi ou encore sa révision. Même si sa loi n’a pas fait défaut jusqu’au début du 21ème siècle, elle a connu sa première crise de croissance en 2008. 

D’autre part, la renommée de Gordon Moore repose également sur son association avec Robert Noyce, collègue de longue date, pour la fondation de la célèbre entreprise américaine Intel. Dans un premier temps, Moore en était le vice-président jusqu’en 1975, année où il est devenu président de son entreprise. 

Intel se concentre alors sur la fabrication de la mémoire. Pour cela, l’entreprise emploie comme base du silicium, élément chimique notamment trouvé dans le sable. Intel est l’une des premières entreprises à étudier le microprocesseur, dans le but de regrouper la majorité des puces électroniques centrales d’un ordinateur en une seule.  

Et quatre ans plus tard, il est nommé président du Conseil d’Administration, mais aussi PDG d’Intel. C’est à ce moment qu’il impose ses microprocesseurs comme le standard mondial, dépassant Texas Instrument ou Motorola.

Il quitte ensuite son rôle de PDG en 1987, pour ne garder que sa position de président du Conseil. Il devient ensuite président émérite en 1997 ; et quitte toutes ses fonctions en 2006. 

Pendant sa retraite, il va dédier son temps – et la moitié de son patrimoine – à la Fondation Gordon & Betty Moore, dont il est devenu le président de son conseil d’administration. L’objectif de cette fondation est de soutenir des universités, des ONGs, des hôpitaux, mais aussi des laboratoires scientifiques. Moore en est devenu le président émérite en 2018. 

Malgré toute sa renommée et sa richesse, Moore était reconnu pour sa grande modestie. Il a par exemple déclaré que la loi de Moore était “un coup de chance qui a reçu beaucoup plus de publicité qu’il ne le méritait”.

Il laisse dans le deuil sa femme Betty, épouse depuis 50 ans, ses fils Kenneth et Steven, ainsi que quatre petits-enfants.