Le gouvernement lance la campagne d'information “Seveso Luxembourg”

Writer Samira Joineau
campagne information seveso luxembourg
© MINT

Les Ministères de l’Intérieur et du Travail ont lancé une campagne d’information et de sensibilisation durable portant sur les établissements classés “Seveso” du pays. Ceci dans le but que la population soit à même d’apprécier le risque ou danger potentiel et de réagir de manière adéquate pour se protéger.

Le nom de cette campagne n’est pas anodin. Il s’inspire du nom d’un village situé au nord de l’Italie, nommé Seveso. En 1976, la ville est touchée par les conséquences d’une catastrophe industrielle, survenue à l’usine chimique Icmesa dans la commune de Meda. Cet incident a provoqué l’échappement de produits toxiques, et trouve en partie son origine dans l’absence d’un plan d’urgence. 

De cet incident a découlé des conséquences écologiques et sanitaires majeures, sans compter les nombreuses hospitalisations d’enfants et les décès d’animaux d’élevage. 

De son côté, l’Union Européenne (UE) a développé une politique européenne de prévention des risques industriels majeurs dès 1982. Cette dernière a connu différentes évolutions, afin de s’adapter aux nouvelles réglementations et exigences en matière de sécurité et de gestion des risques. 

Ces dispositions européennes, transposées en droit national, spécifient quels types d’établissements sont classés “Seveso” à travers deux seuils distincts – en fonction des substances avec lesquelles ils travaillent: seuil bas et seuil haut. À ce jour, on compte 8 établissements du type seuil bas, et 8 autres du type seuil haut. 

Il est important, pour ne pas dire urgent, que ces derniers mettent en place une politique de prévention des accidents majeurs et soumettent aux autorités compétentes des documents attestant qu’ils font le nécessaire pour limiter les risques. L’Inspection du travail et des mines (ITM) assure des missions techniques de recueil d’informations, de conseil, de surveillance, d’inspection, de coordination et de contact avec les exploitants des établissements, le public, et les autorités des pays voisins et de l’UE.

“L’ITM est dans cette thématique un acteur indispensable. Son rôle est d’accompagner les entreprises en les surveillant en même temps” – Georges Engel, ministre du du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire

Dans le cadre de l’information et de l’alerte à la population, la ministre de l’Intérieur Taina Bofferding et le ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire Georges Engel ont tenu à lancer une campagne d’information durable sensibilisant les citoyen.ne.s sur les comportements à adopter. 

Taina Bofferding assure que la résilience de la population ne peut être atteinte que par une information claire, compréhensible et accessible qui s’inscrit dans la durée. 

“Il s’agit d’informer les citoyennes et citoyens sur les établissements classés “Seveso”, mais surtout sur les comportements à adopter en cas d’accident: entrer, fermer, écouter – les préceptes à retenir pour une population plus résiliente” – Taina Bofferding

Les ministres ont rappelé que de par leurs gestes, les citoyennes et citoyens constituent le premier maillon de leur propre protection. Toutes les informations relatives à ces gestes peuvent être retrouvées dans le flyer qui sera envoyé à toute la population ainsi que sur le site internet dédié aux établissements dits “Seveso”.