23.02.2022 Human Ressources Luxembourg Trends

Le pouvoir d’achat des salariés, un sujet d’inquiétude pour la CSL

Le pouvoir d’achat des salariés, un sujet d’inquiétude pour la CSL

Dans son dernier bulletin «Econews» de février, la Chambre des salariés du Luxembourg (CSL) s’inquiète de la faible progression du pouvoir d’achat des salariés, une situation qui ne devrait guère s’améliorer dans un futur proche.

Depuis quelques mois, avec l’envolée des prix énergétiques et plus généralement les hausses de prix liées aux désorganisations des chaînes d’approvisionnement mondialisées, la question du pouvoir d’achat est revenue sur le devant de la scène, constate d’abord la CSL. Et cela alors même que le Luxembourg affiche une évolution nominale des salaires dans la norme en comparaison européenne : de 2010 à 2020, la rémunération moyenne des salariés a augmenté de près de 2,1% par an.

«Une des moins bonnes évolutions du pouvoir d’achat en Europe» en 2020

«Or, les évolutions réelles des rémunérations des salariés (tenant compte de l’évolution des prix) viennent jeter le trouble sur ce constat», explique la CSL. «En effet, force est de constater que les rémunérations réelles des salariés au Luxembourg affichent, pour l’année 2020, l’une des moins bonnes évolutions du pouvoir d’achat en Europe.»

Les prévisions d’automne 2021 de la Commission européenne permettent également d’apprécier l’évolution prévisible de cet indicateur au cours des années à venir.

Les projections font état d’un pouvoir d’achat des salaires qui ne devrait pas connaître de progression notable par rapport à 2018 au Luxembourg. Cela devrait également être le cas pour la Belgique et la France, quoiqu’avec une chute nettement plus marquée en 2020 et un redressement plus rapide les années suivantes, relate la CSL.

Globalement, les trois pays devraient, avec +2%, connaître une progression très modérée du pouvoir d’achat au cours de la période allant de 2015 à 2023.

Les bas salaires moins bien lotis

Par contre, au niveau de la zone euro et l’Allemagne, la dynamique du pouvoir d’achat devrait bel et bien reprendre pour les années à venir. Combinée à la progression vigoureuse déjà connue avant la crise sanitaire, le pouvoir d’achat devrait, en 2023, atteindre une hausse de +5% en zone euro et +9% en Allemagne par rapport à 2015.

À ce titre, il est utile de rappeler qu’au Luxembourg, les bas salaires connaissent une progression de leur pouvoir d’achat bien moindre que celle dont bénéficient les salaires les plus élevés. Ainsi, entre 2010 et 2020, le pouvoir d’achat des premiers a augmenté de seulement 6% contre 11% pour les seconds.