21.06.2022 Human Ressources Luxembourg

L'égalité des genres: une priorité politique transversale pour Helena Dalli et Taina Bofferding

Egalité femmes-hommes

En date du 17 juin 2022, la ministre de l’Égalité entre femmes et hommes, Taina Bofferding, a reçu Helena Dalli, commissaire européenne à l’Égalité, pour un échange de vues sur les dossiers d’actualité en matière d’égalité entre les genres.

Avec un score de 72,4 sur 100, le Luxembourg se classe parmi les “top ten” des États membres de l’Union européenne dans l’indice européen de l’égalité des genres élaboré par l’Institut européen pour l’égalité des chances (EIGE). Affichant la meilleure progression (+11,2 points depuis 2010), le Luxembourg affiche néanmoins encore certains déficits notamment en matière d’égalité dans la prise de décision économique.

C’est pourquoi l’accord politique sur la directive relative aux femmes dans les conseils d’administration a été salué par les deux femmes politiques alors qu’il permettra de relancer une discussion plus générale au Luxembourg sur une représentation équilibrée des genres dans les instances de prise de décision des entreprises.

En ce qui concerne l’écart de rémunération entre hommes et femmes, Taina Bofferding a rappelé le soutien du Luxembourg aux mesures contraignantes en matière de transparence salariale prévues dans la proposition de la Commission européenne.

“Même un bon élève peut toujours mieux faire”, a déclaré la ministre Bofferding sur l’arrière-fond du succès des politiques luxembourgeoises pour réduire les inégalités salariales entre femmes et hommes à “proche de 0” selon le Statec.

Elle a souligné la volonté du gouvernement luxembourgeois de mettre cette thématique dans un contexte plus global d’égalité des genres en matière professionnelle englobant notamment la lutte contre les stéréotypes de genre, l’orientation professionnelle, les nouvelles formes d’organisation du travail et la conciliation entre vie professionnelle et vie privée pour les femmes et pour les hommes.

“La Commission européenne peut compter sur le support du Luxembourg pour la mise en œuvre de la Stratégie européenne de l’égalité hommes-femmes et plus particulièrement pour les initiatives législatives en cours de négociation”, a déclaré Taina Bofferding.

La ministre luxembourgeoise a dans ce contexte salué l’initiative de la Commission européenne à instaurer des règles à l’échelle européenne pour lutter contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique avant de donner un bref aperçu du dispositif législatif et de la chaîne d’intervention en place pour prendre en charge les victimes et les auteurs de violence domestique au Luxembourg.

La commissaire Dalli a déclaré: “La transparence salariale nous aide à discerner les discriminations salariales découlant de stéréotypes, de préjugés et de croyances sexistes qui influencent toujours, souvent inconsciemment, la fixation des salaires. Nous ne voulons pas encore attendre des décennies pour voir l’égalité − c’est pourquoi nous avons besoin de transparence salariale. J’ai également appelé le Luxembourg à soutenir sans réserve la directive sur la violence à l’égard des femmes et la violence domestique. Nous devons lutter de manière efficace, en faisant front commun, contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique.”

Source: Communiqué par le ministère de l'Égalité entre les femmes et les hommes et la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg