L'utilisation du Nutri-Score au Luxembourg

Ce lundi 31 juillet, Paulette Lenert, ministre de la Protection des consommateurs, a tenu une conférence de presse pour présenter les résultats d’une étude de monitoring sur l’utilisation du Nutri-Score au Luxembourg.

Le Dr. Torsten Bohn, nutritionniste et membre du “Scientific Committee of the Nutri-Score”, a commencé par expliquer le fonctionnement du Nutri-Score et les critères utilisés pour calculer le score nutritionnel des produits. Il a souligné l’importance de ce système d’étiquetage pour aider les consommateurs à prendre des décisions plus éclairées concernant leur alimentation.

Par la suite, les points saillants du monitoring du Nutri-Score au Luxembourg ont été présentés. À cet égard, une enquête approfondie a été menée auprès des consommateurs résidents, tandis que des interviews qualitatifs ont été réalisés auprès d’entreprises luxembourgeoises, tant auprès des entreprises qui utilisent le Nutri-Score qu’auprès de celles qui ne l’ont pas encore adopté.

Les résultats de l’enquête auprès des consommateurs ont été très encourageants, montrant que le Nutri-Score jouit d’une grande notoriété et d’une forte acceptation au sein de la population luxembourgeoise. Les consommateurs se montrent bien informés sur le Nutri-Score, et son utilisation semble influer sur leurs habitudes de consommation et d’achat à long terme. Le Nutri-Score étant un outil essentiel pour aider les consommateurs à faire des choix plus sains et à améliorer la qualité globale de leur alimentation, la ministre a fait état de sa grande satisfaction quant au succès du Nutri-Score auprès des consommateurs.

Le monitoring a également révélé une certaine réticence quant à l’adoption du Nutri-Score par les entreprises luxembourgeoises. En effet, certains producteurs ont affirmé redouter que l’affichage d’un mauvais score nutritionnel ait des répercussions néfastes sur leurs ventes ou encore que des modifications de l’algorithme puissent entraîner des surcoûts. La ministre a affirmé que le choix du Luxembourg à participer au Nutri-Score était avant tout motivé par le fait de ne pas exposer les entreprises luxembourgeoises à un désavantage concurrentiel et qu’il était important de leur offrir la possibilité de se battre à armes égales avec la concurrence de l’étranger.

Paulette Lenert a conclu en affirmant :

“Avec le Nutri-Score, les consommateurs disposent d’un guide clair pour faire des choix éclairés, leur permettant ainsi de prendre leur bien-être en main. Je suis donc particulièrement heureuse de constater que les consommateurs accueillent bien le Nutri-Score. Ceci témoigne de notre engagement collectif à promouvoir la transparence et la santé dans le secteur de l’alimentation.”

Source: Ministère de la Protection des consommateurs