20.02.2023 Marketing Farvest Decrypt Meta Réseaux Sociaux

Meta Verified : un service d’abonnement pour Instagram et Facebook

Writer Samira Joineau
meta verified service abonnement facebook instagram

Le dirigeant de Meta Mark Zuckerberg a partagé une publication Facebook dimanche dernier pour annoncer le lancement imminent de Meta Verified. Il s’agit d’un service d’abonnement qui permet – entre autres –  d’authentifier ses comptes Facebook et Instagram avec le fameux badge bleu.

Après le lancement de Snapchat+, Reddit premium, et de Twitter Blue, c’est au tour de Meta d’introduire son propre service d’abonnement Meta Verified. Zuckerberg a annoncé hier que ce dernier “permet de vérifier son compte qui, à l’aide d’une pièce d’identité, permet d’obtenir un badge bleu, de bénéficier d’une protection supplémentaire contre les usurpations d’identité, et d’accéder directement au service client”. 

Cela signifie que tout utilisateur aura accès au badge bleu de vérification, jusqu’alors réservé aux personnalités publiques (politiciens, musiciens, acteurs,…). En plus des bénéfices précédemment mentionnés, les détenteurs de l’abonnement – et donc du badge – verront leur visibilité et portée augmenter dans les résultats de recherche, les recommandations, mais aussi dans les commentaires.

“Sur le long-terme, nous voulons construire une offre d’abonnement qui de la valeur pour tout le monde, y compris les créateurs, les entreprises, et l’ensemble de notre communauté”

Dans un billet de blog, Meta précise que son service d’abonnement sera dans un premier temps disponible en Australie et en Nouvelle-Zélande, avant d’être déployé – prochainement – dans d’autres pays. Le prix de l’abonnement s’élève à 11,99 USD par mois pour la version web; en ce qui concerne l’iOS d’Apple, l’abonnement est de 14,99 USD par mois. Aucune information n’a été donnée pour les appareils Android.

L’introduction de Meta Verified souligne la volonté de Zuckerberg pour diversifier ses sources de revenus, et donc renier son mantra originel “C’est gratuit et le restera toujours”. Meta n’avait en effet jamais – en 18 ans d’existence – facturé l’accès à ses réseaux sociaux, puisque son business model se basait essentiellement sur la revente de données personnelles aux annonceurs. 

Même si le nombre d’impressions publicitaires de l’entreprise a augmenté de 18%, le prix moyen par publicité a lui diminué de 16%. Il faut dire que Meta est dans une période de crise inédite dans son histoire puisque l’entreprise a vu son chiffre d’affaires diminuer de 4% sur l’année 2022; et son cours d’action a diminué de 29% sur les 12 derniers mois. 

Les revenus obtenus via Meta Verified pourraient également et en partie contribuer au financement du projet de Métavers. Même si cette ambition virtuelle ne porte pas ses fruits (pour le moment), Zuckerberg semble tout de même tenir à son aboutissement. Cela serait une manière de se différencier des principaux concurrents (Snapchat, Reddit, et Twitter) qui, eux, ont déjà lancé des services payants. 

Pour le moment, ces derniers n’ont pas connu un franc succès puisque Snapchat a réussi à séduire 1 million d’utilisateurs et Twitter 280 000 (dont 180 000 aux États-Unis). Est-ce que Meta Verified changera la donne ?